Rechercher

La solitude, fatale ?

Bien qu’il soit aussi important de dormir suffisamment, d’avoir une alimentation équilibrée, de travailler son mental & de faire de l’exercice pour se sentir bien, les liens sociaux contribuent énormément à notre bien-être. Or, le nombre de personnes souffrant de solitude a sensiblement augmenté ces deux dernières années. & même lorsque nous avons des interactions quotidiennes avec des voisins, des collègues ou des amis, nous pouvons toujours nous sentir isolés.


Lorsque nous nous sentons seuls, exclus ou rejetés par nos pairs, une partie de notre cerveau associée à la douleur est activée. La solitude est associée à l’anxiété, aux maladies cardiaques, à l’obésité & à une espérance de vie plus courte. On compare même ses effets à ceux de 15 cigarettes fumées par jour, c’est dire ! Alors comment lutter contre ?



Vaincre la solitude

Renforcer les liens humains


Pour lutter contre la solitude, l’idée est de renforcer les liens humains existants dans votre vie, en commençant par capitaliser sur les événements positifs via des conversations dites significatives. Cela consiste essentiellement à échanger avec un proche sur des choses agréables qu’il a vécues. Vous l’écoutez attentivement & lui répondez de façon chaleureuse, par exemple en en formulant des commentaires de soutien, en le félicitant, en posant des questions pertinentes, etc... & vice & versa.


Ce type de conversation vous permet de resserrer vos liens avec la personne à qui vous parlez parce que vous vivez une expérience d’amour ressenti (se sentir compris & pris en compte par quelqu’un). Cela permet également de ne pas vous concentrer sur les choses qui ne vont pas bien mais sur celles qui vont bien ou dont vous êtes fiers. & cela impacte positivement l’estime de soi.



Avez-vous tendance à regarder plus l’obscurité ou la lumière ?


Certaines personnes ont tendance à être naturellement positives & voient facilement sur tout ce pour quoi elles peuvent être reconnaissantes. Mais pour ceux d’entre nous qui n’ont pas ce don, ou pour qui les nuages sombres prolifèrent, il faut se concentrer de manière volontaire & consciente sur le positif, sur ce envers quoi nous éprouvons de la gratitude. Regarder la lumière au lieu de l’obscurité devient un acte délibéré autant que salvateur.


Étonnamment, on se sent considérablement mieux & on se sent beaucoup moins seul au monde quand on prend l’habitude de se concentrer sur ce qui est positif, particulièrement sur les choses positives qui surviennent dans la vie d’autrui.



Établir une routine


Vous pouvez donner rendez-vous à un ami tous les 2 jours par exemple pour partager vos points de lumière respectifs, les choses de la journée pour lesquelles vous êtes reconnaissants. Le but étant d’être pleinement présent. Pas de multitâche, pas de vérification d’e-mails etc… Il s’agit juste de s’asseoir dans un endroit calme & d’écouter avec attention.


Ce qui est incroyable, c’est qu’il faut vraiment peu de temps pour obtenir un résultat. En général, on s’imagine qu’il faut une conversation d’au moins une heure pour qu’elle soit réfléchie & que l’interaction soit positive. Bien qu’une conversation de ce type puisse être merveilleuse, 5 minutes de connexion authentique seront plus bénéfiques que des heures d’interaction sans connexion. C’est en effet la qualité du temps passé plutôt que la durée qui compte.



Des effets bénéfiques


L’humeur s’allège, les défis à relever semblent moins pesants, le lien avec les autres plus fort, tandis que l’énergie physique augmente. Les effets perdurent de nombreuses heures après la conversation, & on attend donc la prochaine avec impatience ! Or, comme pour les vacances, 90% du plaisir réside dans l’anticipation du jour J. Sans compter que la régularité crée un ancrage fort pendant les moments où l’on dérive.


Le simple fait d’être présent & attentif a le pouvoir d’opérer en soi une guérison profonde. Parce qu’en écoutant & en évoquant devant témoin ce pour quoi on est reconnaissant, on stimule une vision de la vie positive & en lien avec les autres. L’effet bénéfique de l’écoute est décuplé par le feedback positif de l’interlocuteur.



De quoi parler ?


Vous pouvez par exemple parler des personnes qui font partie de votre vie, des paroles agréables que vous a adressées votre conjoint, des actes de gentillesse inattendus d’un collègue du travail, etc… Sur le coup, ces événements apportent un certain degré de joie, mais c’est en les relatant ensuite à quelqu’un que la valeur de ces moments précieux & la gratitude s’expriment pleinement.


Partager ses bonnes nouvelles avec quelqu’un pousse à ressentir les émotions positives plus intensément, & surtout quand les partenaires de partage font des remarques positives ou encourageantes. Plus on partage de bonnes nouvelles, plus on y pense ensuite, & plus la période pendant laquelle elles nous rendent heureux s’allonge. Notre cerveau a tendance à repérer & s’accrocher plus facilement au négatif qu’au positif, alors il est utile de pirater son fonctionnement en lui fournissant le plus possible de souvenirs agréables & de douces sensations.


Savourer & partager nos expériences avec d’autres personnes, que ce soit des événements majeurs ou de petits riens du quotidien, est une pratique agréable & liante.



En temps de confinement


La Covid-19 peut constituer une menace pour nos liens sociaux, non seulement en raison de la distanciation physique, mais aussi parce que le virus, d’une certaine façon, nous fait nous méfier les uns des autres : ils deviennent une potentielle source d’infection dont nous ne nous approchons pas trop. Cette tendance comportementale accentue la solitude que ressentent les gens en temps ordinaire. Toutefois, soulignons que beaucoup d’initiatives solidaires ont émergé, portant l’aide & l’écoute sur le devant de la scène.


La pandémie nous donne l’occasion de créer un renouveau social dans nos vies individuelles & dans la société en général. Nous pouvons prendre du recul & profiter de cette période pour faire le point sur nos vies, pour nous demander où nous voulons placer nos relations dans notre liste de priorités. En d’autres termes, demandons-nous s’il y a un écart entre la valeur que nous accordons aux gens & la façon dont nous employons notre temps, notre énergie, & nos efforts.


Le défi que nous devons relever en tant que société & en tant qu’individus est de déterminer comment bâtir une vie plus centrée sur les personnes & les liens humains.


Conclusion


Les études scientifiques sur le bonheur l’attestent, la solitude nous coûte des années d’espérance de vie. La solitude nous heurte physiquement & mentalement, & le lien social est un réel antidote.


Personne n’est à l’abri de la solitude, mais il y a des moyens de la combattre lorsqu’elle frappe à la porte. Chaque interaction est une occasion de transcender l’isolement, & lorsque nous nous concentrons sur l’intention, la conversation & la connexion authentique, nous constatons que nous sommes beaucoup moins seuls que nous pouvons le penser.


L’idée est d’accorder la priorité aux gens dans toutes les dimensions de notre vie, pour vivre des expériences plus solides, plus connectées &, en fin de compte, être moins seuls & plus épanouis.


Vivez, vibrez !

Laetitia