Rechercher

La journée de la femme, bis repetita

Le fameux 8 mars, une date phare dans l'agenda des féministes, une sempiternelle journée qui ne devrait plus revenir comme chaque année si tout un chacun avait sa juste place dans notre société… Une journée pour réfléchir sur les droits des femmes et la lutte contre les inégalités & leurs victimes...

Le droit des femmes

On entend souvent parler de la ''journée de la femme''... Je sens comme une nécessité de remettre les choses au clair : ces termes sont totalement inappropriés car il s'agit en fait de la "journée internationale DU DROIT DES FEMMES". L'appellation fait une grande différence : cela veut dire que ce n’est pas une fête commerciale, à l'occasion de laquelle on remercie les femmes de leur implication, on leur offre fleurs & cadeaux… Alors commerçants qui faites feu de tout bois, remballez vos promos agaçantes s'il vous plaît !


Aux origines…


L’origine historique exacte du 8 mars est sujette à spéculations. Toutefois, une hypothèse semble se dégager : la date du 8 mars ferait écho au 8 mars 1917, jour d’une grève d’ouvrières à Saint-Pétersbourg, & a priori un des événements déclencheurs de la révolution russe.


Le 8 mars sera ensuite utilisé en France, en 1975, quand le Mouvement de libération des femmes (MLF) manifeste contre l’Année internationale de la femme, organisée par l’ONU & considérée par les militantes comme une récupération de la lutte féministe.


En 1977, l’ONU prend une résolution invitant ‘’tous les Etats à proclamer (…) un jour de l’année Journée des Nations unies pour les droits de la femme & la paix internationale”. Les USA choisissent le 8 mars en 1980. A la demande du MLF, en France, le Président Mitterrand fera de même (1982).


L’objectif de cette journée est d’affirmer le principe d’égalité entre l’Homme & la Femme. C’est l’opportunité de faire le point sur les combats féministes passés, présents & futurs.



Donc, on en est encore là ?

Oui, on en est encore là ! Même si c'est ahurissant qu’au 21ème siècle, on ait encore besoin d’une journée internationale pour rappeler que la Femme est l’EGALE de l’Homme & a des DROITS. Car oui, disons le haut et fort, niveau égalité dans le monde, il y a encore du chemin à parcourir : avortements sélectifs en Inde où être une femme est perçu comme une charge financière, mutilations sexuelles dans plus de 30 pays, refus du droit à l’éducation, mariages de force, maltraitances, viols, discriminations salariales… La liste est trop longue.

Saviez-vous qu’en France, ce n’est qu’en 1965 que les femmes ont pu travailler sans devoir demander une autorisation préalable à leur mari ? & qu'aujourd’hui, à compétences égales, même niveau d'expérience & de poste, une femme perçoit environ 20% de moins qu’un homme ? Argh !

& saviez-vous que de nombreuses femmes tuées par leur conjoint depuis le 1er janvier 2019 avaient déjà porté plainte pour violence conjugale mais que la plainte n'avait pas été considérée à sa juste mesure ? Double argh !

Le harcèlement & la ligue du LOL, on en reparle ?

C'est en 2009 que la Ligue du LOL, un groupe privé Facebook, a fait son apparition. Il était composé de 20 à 40 communicants, de publicitaires, & de spécialistes du web, essentiellement des hommes blancs, hétérosexuels, hype, qui représentaient la génération du journalisme 2.0.

Ce boys club, adepte de l’entre-soi & de la cooptation, cultivait un humour particulier, celui qui prend les communautés minoritaires pour boucs émissaires... plus exactement l’humour sexiste, homophobe, raciste, grossophobe, & psychophobe, avec une nette prédilection pour les moqueries envers les femmes militantes, des blagues misogynes les réduisant à des objets sexuels dénués de compétences professionnelles.

Pendant 10 ans, la Ligue du LOL a harcelé impunément en groupe des internautes isolés, des personnes racisées, des LGBT, des femmes etc… Leurs outils de prédilection ? Des photo-montages pornographiques, du dénigrement, des commentaires ironiques sur les blogs, des canulars téléphoniques publiés sur le net…

Suite à ces révélations, d'autres scandales du même types ont éclaté dans d'autres milieux. Car le harcèlement des femmes existe partout, & particulièrement dans les milieux de pouvoir en général, où les valeurs dites masculines comme l'agressivité, ou la compétitivité sont encensées.


Le 8 mars ne suffit pas

Au vu de toutes ces injustices, la lutte pour l’égalité des droits des femmes ne peut pas être la préoccupation d’une seule date, c'est une mobilisation de tous les jours. Combattre le patriarcat, c’est toute l’année ! Certes à vocation de sensibilisation, ce qui est positif, je vois aussi le 8 mars comme un triste rappel de nos lentes avancées en la matière & j'espère le jour où cette pseudo-célébration n'aura plus de raison d'être. Pour l'heure, l'ONU "exhorte toutes les parties prenantes à franchir le pas vers l'égalité entre les sexes pour une planète 50-50 en 2030" (cliquez ici pour découvrir le programme).

On devrait tous se sentir concernés

L'affaire Weinstein aux USA a eu pour effet secondaire de déclencher le mouvement #metoo (#balancetonporc en version francophone) dénonçant le harcèlement de rue, le sexisme & les agressions sexuelles. S'il est vite devenu viral sur la toile, on peut dire qu'il a libéré la parole des victimes & accéléré la prise de conscience concernant l’égalité homme-femme. Toutefois, le changement de mentalité requiert de déployer des moyens plus importants pour la formation & la prévention. On pourrait d'ailleurs s'inspirer de pays plus féministes, comme les pays scandinaves.

Hommes et femmes se doivent de lutter ensemble contre le sexisme & la misogynie afin de développer l'égalité, répandre le bien-être & le bonheur dans le monde. A titre individuel, je pense qu'on peut refuser les clichés & les stéréotypes, s’opposer fermement aux comportements irrespectueux & à la discrimination, dénoncer toute forme d’agression comme le harcèlement moral ou sexuel. On peut aussi signer des pétitions & rejoindre des associations militantes. & surtout, veiller à l'éducation de nos enfants pour générer un cercle vertueux : nous construisons aujourd'hui le monde de demain.

Pour finir, ce post, je ne résiste pas à l'envie de partager avec vous un post de Thomas Messias & de vous brosser le portrait de 6 femmes inspirantes qui ont marqué leur époque.

Vivez, vibrez !

Laetitia


Vous voudrez peut-être aussi :

Visionner la série documentaire Laisse parler les femmes sur la place des femmes en 2021

Lire l'article sur Macron & la parité

Prendre connaissance de l'opération Les 1000 possibles

Participer au Sommet de la Sororité (18-21 mars)

Quelques clichés sexistes véhiculés par la pub (attention, humour)

Parcourir le dossier du Ministère de l'Education Nationale Eduquer filles & garçons à l'égalité & au respect mutuel

Ecouter le podcast sur le gaslighting (abus cognitif) des hommes envers les femmes

Vous fendre la poire devant le sketch de Blanche Girardin ''Etre une femme / être un homme''

Découvrir la campagne de communication ''No more cliches''

Signer le manifeste Regarde-moi Bien de la Fondation des Femmes



CE POST VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE & ABONNEZ-VOUS A LA HAPPY NEWSLETTER !

  • So Wonderflow sur Facebook
  • So Wonderflow sur Instagram
  • Sowonderflow sur Pinterest
  • So Wonderflow sur Twitter
  • Gris Icône YouTube
  • So Wonderflow sur Facebook
  • So Wonderflow sur Instagram
  • Sowonderflow sur Pinterest
  • So Wonderflow sur Twitter
  • So Wonderflow sur Snap
COEUR.png
Copyright So Wonderflow