top of page
Rechercher

L'ère de l'amour digital

Dernière mise à jour : septembre 2023


Comme d'habitude, je saisis l'occasion de la Saint-Valentin pour parler d'amour. Cette fois-ci, j'ai envie de parler d'amour digital.


Depuis des années, le web voit fleurir des sites & des applis de rencontre en tous genres, comme Meetic, Adopte un mec, Disons demain, Tinder… Il y en a pour tous les goûts & pour tous les âges ! Sur Snack par exemple, une appli de rencontre canadienne, votre avatar répond à votre place dans un monde virtuel, & présélectionne des personnes potentielles avec qui vous pourriez matcher. Après, c'est à vous de décider si vous voulez poursuivre la conversation ou non. Snack ambitionne même de créer une sorte de métavers dans lequel les avatars pourront organiser des rendez-vous virtuels ! & puis, comment ne pas évoquer les fameux date-me-docs, ces documents view-only partagés sur les réseaux, reliques des petites annonces qu'on trouvait autrefois dans les journaux ?


Ces technologies sont pratiques, mais elles tendent à changer notre rapport à l’amour & à autrui : le partenaire recherché doit correspondre à un tas de critères bien déterminés, & s'il n'y correspond pas exactement, bye-bye, il y aura rapidement quelqu'un d'autre qui fera l'affaire ;-)


Si on va jusqu’à se rencontrer physiquement, on ne prend pas forcément le temps de faire très ample connaissance : on prend, on jette, & on ''date'' une nouvelle personne ! La technologie offre la possibilité de vivre une expérience amoureuse en accéléré, dans laquelle, si on n'y prend pas garde, on consomme l’autre comme s’il était un objet.


En parlant d'objet.... Il existe aussi un nouveau type de relation, qu'on n'aurait pas cru pouvoir devenir réelle il y a quelques décennies : une relation amoureuse entre humains & robots / IA !


Etre soi. S’aimer. Etre en paix. Avoir confiance. Profiter de l’instant présent. S’inspirer. Pour recevoir la Happy newsletter So Wonderflow, c’est par ici !



Robots & IA


De nombreux livres & films ont abordé le thème de l'attachement affectif entre les humains & les robots (Robots, genèse d’un peuple artificiel / Love+Sex With Robots / Casanova / Blade Runner / AI / Metropolis / Ex Machina / Her). Mais ce qu’on pensait relever de la pure science-fiction hier s'est concrétisé aujourd’hui. En Chine, il existe même un chatbot capable de remplacer n’importe quel partenaire amoureux. & oui, les robots & les IA ont investi le champ de l’amour !



Plusieurs raisons à ce phénomène


D’abord, soulignons l’utilité des robots. Les relations affectives entre les robots & certains humains peuvent être bénéfiques, par exemple pour les personnes autistes, ou les personnes avec des pertes cognitives…


On sait que les humains sont anthropomorphiques : dès leur première enfance, ils attribuent aux artefacts, aux animaux, & aux phénomènes naturels des caractéristiques humaines, comme des intentions, des perceptions, une conscience, & des émotions. C’est ce qu’on appelle la règle d’interférence, & elle pousse les humains à affubler de caractéristiques humaines les robots qui ressemblent à des êtres humains.

Or, les robots se sont également nettement améliorés en conversation, intègrent des paramètres émotionnels, simulent les expressions faciales humaines, & peuvent nuancer le ton de leur voix. La configuration des algorithmes biomimétiques progressant à pas de géants chaque jour, les robots deviennent donc des partenaires amoureux potentiels.


Enfin, les êtres humains ont besoin de connexions : les personnes solitaires ou déçues de leurs expériences humaines précédentes, pour assouvir ce besoin, vont chercher ailleurs ce qui leur manque. Les robots / IA répondent à cette quête puisqu’ils sont précisément programmés y répondre.



Etrange & susceptible de dérives, quand même, non ?


Il peut paraître étrange de tomber amoureux d’un robot / d’une IA, mais c’est possible. Toutefois, il n’y aura pas de réciprocité : les robots / IA n’ont pas d’intériorité, donc pas de sentiment, de besoin, de tendresse, d’empathie, d’attachement, de sensibilité, d’émotion. Ils ne s’engagent pas & ne rentrent pas en connexion spirituelle avec les humains. Le mieux que les robots puissent faire, c'est de faire semblant. Ce sont les utilisateurs qui, à cause de leur anthropomorphisme, attribuent aux machines une humanité dont elles sont dépourvues. On peut donc dire de cette pseudo-relation qu’elle est factice… voire toxique.


D’autant plus qu’elle peut mener jusqu’à l’isolement social. Puisqu’un robot / une IA, peut être programmée pour être un partenaire idéal, pourquoi fréquenter des humains & se mettre en couple avec l’un d’entre eux, alors qu’il sera obligatoirement imparfait ? Autant rester isolé(e) chez soi, avec son robot / IA, forcément serviable & agréable à vivre !


& que dire des relations sexuelles ? Le rapport FFR ‘’Our Sexual Future with Robots’’ (2017) explique que de nombreuses entreprises, que je ne nommerai pas pour ne pas leur faire de la pub, ont commencé à prendre des commandes depuis longtemps. Mais sans se soucier des conséquences sociétales potentielles : les robots conçus pour le sexe peuvent servir de "prostituées" robotisées travaillant dans des bordels, de compagnons sexuels pour les personnes seules, être employés pour satisfaire des fantasmes de viol ou des désirs pédophiles, etc.



Conclusion


Le fait que des gens tombent amoureux d'un robot / d'une IA pose un certain nombre de questions sur notre société, notamment sur la solitude, la quête de perfection & l'éthique quant à l'utilisation des avancées technologiques. Permettre aux gens de vivre leurs fantasmes les plus sombres avec des robots sexuels pourrait avoir un effet pernicieux sur la société & les normes sociétales & créer davantage de danger pour les personnes vulnérables. En tout ca, il semblerait que la relation amoureuse n'a pas fini de se réinventer !



Laetitia



Vous aimerez peut-être aussi

Lire : "Les 5 langages de l'amour" de Gary Chapman



bottom of page