Rechercher

Le monde d'après

L’épidémie de coronavirus a électrochoqué nos habitudes & nous a confiné comme des volailles dans un poulailler ! Mais depuis le 11 mai, le déconfinement progressif est en marche, & on a pu enfin mettre notre bec masqué dehors, puis une patte désinfectée, puis l’autre. Si le confinement a été l’occasion de se reconnecter à soi-même, il a aussi mis en lumière les failles de notre système, sur fonds de crise économico-sociale & de burn-out de la Planète.


Bien que mon optimisme à toute épreuve fasse les montagnes russes quand je vois des masques de protection usagés sur la voie publique, je reste persuadée que l’Humanité est capable de métamorphose & de résilience : après une profonde remise en cause, vient l’urgence de créer des solutions pérennes pour inventer un monde meilleur & un avenir plus serein. Vous êtes-vous demandé dans quel monde vous voulez vivre ? Qu’espérez-vous pour les générations à venir ? Quels changements pouvez-vous initier à titre personnel ? Assignée à résidence, j’ai eu le temps de penser à mon monde d’après, & c’est cette réflexion que je vous livre dans ce post.



Mieux consommer & respecter le vivant


Nous faisons partie d’un tout : nous sommes des êtres interdépendants & nos actes quotidiens impactent la Planète et ses habitants. Il faut savoir que le coronavirus est un zoonose, qui normalement ne passe pas de l’animal à l’homme, puisque la barrière protectrice de la Nature empêche les déplacements d’espèces. Mais l'activité humaine change la donne : les zoonoses sont dus à la capture de la faune sauvage pour en faire de la nourriture, des médicaments, des animaux de compagnie ; à l’élevage intensif ; & à la destruction des milieux naturels, à commencer par la déforestation. Notre consommation influe sur ces paramètres.

L’hyper consommation des biens & des services nous met en danger. Dans mon monde d’après, sans virer köpskam, (honte de consommer), on consomme durable & responsable, c’est-à-dire indispensable, local, traçable & de saison. Soucieux de leur santé & de leur impact sur le monde animal, les êtres humains modifient leur régime alimentaire au profit du végétarisme ou a minima, du flexitarisme. Le respect du vivant prime.


Ainsi dans mon monde idéal, stimulées par les consommateurs, les marques respectueuses, aux priorités éthiques, se développent dans tous les secteurs. Les industries polluantes, comme la mode, révisent leurs priorités & se réorientent en adoptant des démarches RSE efficaces, tandis que le greenwashing disparaît. Les énergies propres prennent le pas sur le pétrole & le nucléaire, tandis que l'obsolescence programmée, la fast-fashion, les achats compulsifs font place à l'économie circulaire (recyclage, vintage, upcycling, réparation...), la mobilité douce, les circuits courts.


Quel consommateur êtes-vous ? Que pouvez-vous améliorer pour favoriser un cercle vertueux?


Un quotidien plus simple & plus joyeux


Demain est le monde de la sobriété heureuse. Le minimalisme & la slow life sont devenus le mode de vie général, & on se concentre sur nos besoins fondamentaux. Il y a plus d’essentiel, & moins de superflu, car le matérialisme ne fait pas / plus le Bonheur. On savoure l’instant présent, on goûte la convivialité partagée. On consacre moins de temps aux objets & soigne ses relations aux autres. La punchline ''Moins de biens, plus de liens'' que l'on entend souvent prend enfin tout son sens car synonyme de joie.


Mais ce n'est pas tout : dans monde d'après, on se reconnecte à la Nature, on s'en émerveille, on s'en délecte ;-) C'est prouvé scientifiquement, l'immersion dans la Nature améliore la santé & augmente le niveau de joie que l'on peut ressentir (on parle de vitamine G - G pour Green), ce qui améliore la qualité des relations humaines. Glenn Albrecht, auteur du livre ''Les Emotions de la Terre'', parle d'ailleurs de la Nature en termes d’émotions positives, comme la topophilie pour évoquer un paysage qu’on aime, ou encore l'eutierrie pour qualifier le sentiment d’union avec la Terre & ses forces vitales.


Y a t'il trop de superflu dans votre vie ? Quels sont vos besoins réels ? Quels liens voulez-vous créer, développer ? Savez-vous faire appel à la Nature pour vous ressourcer en un clin d'oeil ?



Une société plus inclusive & plus solidaire


Les nouveaux consommateurs ont conscience qu’ils ont un rôle à jouer dans la préservation environnementale, & qu’ils le font pour la Planète, pour eux, mais aussi pour les générations à venir. Mais la solidarité ne s’arrête pas là. Dans mon monde d’après, les élans de générosité qui ont émergé pendant le confinement se perpétuent. En d’autres termes, en fonction de ses capacités financières, familiales, son rythme de vie, on s’engage concrètement & on agit pour les populations les plus en difficulté : victimes de violences conjugales, personnes en situation précaire, séniors, handicapés, sans-abris, enfants maltraités, réfugiés… Les actions caritatives, politiques, le partage & le bénévolat décollent ! Dans mon monde idéal, la Fraternité & le civisme font battre le cœur de la société, & chacun y met son grain de sel pour favoriser le vivre-ensemble.


Quels petits pas pouvez-vous faire pour participer à la construction d'une société plus solidaire ?



Des relations à soi & aux autres pacifiées


L'être humain cherche le bonheur mais a tendance à s'auto-critiquer sévèrement & à porter des jugements sur les autres, ce qui altère nos relations. Pourtant, l'étude Grant, la célèbre étude de sociologie menée sur le bonheur pendant 70 ans par 4 générations de chercheurs à Harvard a conclu que la clef du bonheur réside dans l’amour ou la qualité de nos relations humaines.


Dans mon monde d'après, nous avons élargi notre champs de conscience & appris à devenir plus altruiste, plus bienveillant, & à faire preuve d'amour & de compassion envers soi & les autres. Les différences ne nous lèsent pas, mais nous enrichissent. Animés par ces valeurs, nous favorisons la Paix dans le monde. C'est la raison principale pour laquelle j'ai créé des P'tits Guides Pratiques, je propose du coaching en développement personnel, & je soutiens Grâce, le projet de Nicolas Goleret pour investir la Paix.


Voulez-vous apaiser vos relations à vous-même & aux autres ? Construire un monde paisible ?



Plus d'humanisme & moins de performance racing


La course à la productivité (au détriment du reste) est le fil rouge de nombreuses organisations, & la majorité des gens travaillent dur pour être performants. La croyance collective veut qu'un rythme de travail effréné & une productivité accrue valorisent les individus & donnent un sens plus grand à leur vie. Or, lorsque l’on fait de ce qu’on produit son identité, on se limite grandement, & on néglige d'autres aspects de sa vie. Est-ce vraiment ce que l’on souhaite ?


Pas dans mon monde d'après ! Les entreprises y sont toutes humanistes, c'est-à-dire que leur raison d'être est d'améliorer le monde à l'échelle sociétale, écologique, & économique, leurs activités n'étant pas une fin mais un moyen pour remplir leur mission. Dans ce contexte idéal, il n' y a plus de petits chefs incompétents, ni d'inégalité de traitement, ni de harcèlement quel qu'il soit. Les écarts de rémunération entre secteurs & métiers ont sensiblement diminué, la parité est réelle, le télétravail accessible, & les collaborateurs sont des forces de proposition. La QVT, en devenant une préoccupation centrale réelle, éradique la détresse psychologique au travail, la santé mentale générale s'améliore. C'en est fini de la performance au préjudice de la Planète & des salariés.


Vos attentes quant à votre travail sont-elles comblées ? Besoin d'idées pour un p'tit twist ?



L'éducation comme vecteur d'harmonie


Apprendre à lire, à écrire, s'enrichir de connaissances, aller à l'école est important. Mais les solutions alternatives telles que Montessori ne sont pas accessibles à tous. Or, l'éducation nationale telle qu'elle est proposée aujourd'hui pourrait être améliorée. Dans mon monde d'après, on y trouve de l'initiation à la méditation & au yoga dès la maternelle. On apprend à s'aimer, à accepter les autres, à développer son empathie & sa gratitude, à exploiter ses capacités créatives & ses facultés d'adaptation. Qui plus est, les parents s'intéressent de plus en plus à l'éducation positive, qui devient progressivement la norme.


On aide ainsi les enfants à acquérir de bonnes bases : flexibilité, confiance en eux & autrui, respect de l' environnement... Ce qui les aide à devenir résilient. & en étant soi-même plus résilient, on peut construire une société plus résiliente.



Conclusion


Mon monde d'après est celui de la pleine conscience, de la responsabilité & du respect. Chaque personne y est un maillon important & a un rôle déterminant à y jouer : cela commence par les décisions & les actions du quotidien. Saviez-vous qu'en chinois, le mot crise se compose de deux caractères, l'un signifiant danger & l'autre opportunité ? Le message que de la contrainte & de l’urgence, peuvent naître une Belle Histoire. Alors, what happens next ?



Sur le même thème

Aller sans thérapie, ça vous dit ?

Pomme de Reinette & pomme d'Happy


Pour aller plus loin

Lisez ''Love 2.0'' de Barbara Fredrickson


Vivez, vibrez !

Laetitia



CE POST VOUS A PLU ? PARTAGEZ-LE & ABONNEZ-VOUS A LA HAPPY NEWSLETTER !

  • So Wonderflow sur Facebook
  • So Wonderflow sur Instagram
  • Sowonderflow sur Pinterest
  • So Wonderflow sur Twitter
  • Gris Icône YouTube